Les exploitants d'établissements de nuit déplorent l'augmentation des fermetures administratives à Paris.
 

Les exploitants de bars, restaurants ou discothèques dénoncent la recrudescence des fermetures administratives de leurs établissements. La préfecture défend une volonté "d'appliquer la loi" contre les tapages nocturnes. 

Votre opinion

Postez un commentaire