BFMTV

Paris: des infirmières scolaires manifestent pour des hausses de salaire et des emplois

Des infirmières scolaires ont manifesté jeudi à Paris pour réclamer des revalorisations salariales et recrutements de personnel

Des infirmières scolaires ont manifesté jeudi à Paris pour réclamer des revalorisations salariales et recrutements de personnel - THOMAS COEX / AFP

L'Éducation nationale et l'Enseignement supérieur comptent 7700 infirmières scolaires pour 62.000 établissements.

Environ 300 infirmières scolaires ont manifesté jeudi à Paris, à l'appel du syndicat majoritaire de la profession Snics-FSU, pour réclamer des revalorisations salariales et des recrutements de personnel, après une nouvelle année bouleversée par la crise sanitaire du Covid-19.

Vêtues de blouses bleues ou blanches, les infirmières se sont rassemblées devant l'Assemblée nationale avant de se diriger vers la rue de Grenelle, où se trouve le ministère de l'Éducation nationale.

"On se réunit aujourd'hui pour alerter le gouvernement sur la dégradation des conditions de travail des infirmières scolaires", a lancé Saphia Guereschi, secrétaire générale du Snics-FSU, qui demande un plan d'urgence.

"Le mal-être est présent"

"Dans ce plan d'urgence, le Snics exige des créations massives de postes infirmiers pour répondre aux besoins d'élèves", a-t-elle ajouté. "Nous sommes 7700, nous devrions être plus de 23.000".

S'estimant "oubliées du Ségur de la Santé et négligées du Grenelle de l'Éducation", les professionnelles de santé veulent également des revalorisations salariales.

"On est venu pour dire qu'on a envie de faire notre travail correctement sans être détournées de nos missions avec toutes les tâches liées au Covid", a expliqué à l'Agence France-Presse Martine, infirmière en fin de carrière, qui travaille dans des écoles en Seine-et-Marne.

"Nous avons été très sollicitées et nous n'avons eu aucune reconnaissance financière, pas de prime covid. On est à bout, on se sent fatiguées, abandonnées", a-t-elle ajouté.

"Le mal-être est présent à tel point que des jeunes collègues ne veulent pas rester", souligne Aélys, qui travaille dans des écoles du même département.

7700 infirmières scolaires en France

Les infirmières scolaires ont vu leur travail bousculé par la crise du Covid-19. Elles ont notamment été sollicitées pour participer à la gestion des suspicions et des cas Covid des élèves, du traçage des cas contacts. Sur la base du volontariat, elles participent également aux campagnes de tests.

Une délégation devait être reçue dans l'après-midi par le cabinet du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

L'Éducation nationale et l'Enseignement supérieur comptent 7700 infirmières scolaires (96% du personnel sont des femmes) pour 62.000 établissements.

F.R. avec AFP