Un TGV en gare - Illustration
 

Mise en cause, la SNCF évoque une histoire "tout à fait malheureuse".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire