BFMTV

Nord: elle entame une grève de la faim devant Pôle emploi et voit sa situation régularisée en 30 minutes

Une habitante de Tourcoing avait décidé d'entamer une grève de la faim devant l'agence Pôle emploi de la ville

Une habitante de Tourcoing avait décidé d'entamer une grève de la faim devant l'agence Pôle emploi de la ville - Philippe LOPEZ / AFP

La quadragénaire ne recevait pas son indemnisation depuis deux mois et a entamé une grève de la faim devant les locaux de Pôle emploi à Tourcoing.

Une habitante de Tourcoing a entamé lundi une grève de la faim devant l'agence Pôle emploi de la ville et a vu sa situation régularisée en 30 minutes seulement, rapporte La Voix du Nord.

Cette titulaire d'une allocation de solidarité spécifique (ASS) depuis deux ans, n'a pas reçu son indemnisation de 500 euros pendant deux mois. Résultat: 1.000 euros en moins sur son compte en banque et un beau découvert.

Des non-versements "définitivement perdus"

En cause, la dématérialisation de ses courriers Pôle emploi au début de l'année et aucun ordinateur pour avoir accès à ses mails: "Je n'avais pas pu répondre à une attestation reçue dans mon espace candidat en temps et en heure afin de relancer mes droits", explique-t-elle à nos confrères.

Seulement, après avoir mis à jour sa situation début juin et retrouvé ses versements mensuels, Pôle emploi refuse de lui verser les 1.000 euros qui lui sont dus et considère ces deux mois comme définitivement perdus.

Après avoir relancé en vain le directeur de son agence, la Tourquenoise décide d'entamer une grève de la faim. Une action qui n'aura duré que quelques minutes avant que l'organisme ne régularise finalement sa situation et explique au quotidien que le système informatique était à l'origine de cette radiation.

M. F.