BFMTV

Nice: une cagnotte pour Kilian, 4 ans, tué dans l'attentat

Contactée par BFMTV, l'instigatrice de la cagnotte, une Niçoise proche de la famille, dit vouloir "l'aider à financer une partie du voyage", pour rapatrier les corps vers la Tunisie, leur pays d'origine.

Contactée par BFMTV, l'instigatrice de la cagnotte, une Niçoise proche de la famille, dit vouloir "l'aider à financer une partie du voyage", pour rapatrier les corps vers la Tunisie, leur pays d'origine. - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Depuis son lancement hier, l'initiative, en hommage au petit garçon de 4 ans et sa mère, tous deux tués sur la Promenade des Anglais, a déjà permis de collecter plus de 2.000€.

Samedi, une cagnotte a été lancée sur la plateforme Leetchi pour aider Tahar, un père de famille niçois de 39 ans, qui a perdu sa femme et son fils de 4 ans, jeudi sur la Promenade des Anglais. La page est sobrement intitulée "Pour Kilian et Olfa". 

L'histoire de Tahar a ému la France entière. Vendredi, au lendemain de l'attentat qui a fait 84 morts à Nice, son visage, déformé par la douleur, lançait un appel désespéré à la télévision: "Il est où mon fils?". Kilian, 4 ans, se trouvait avec sa mère sur le front de mer pour assister au feu d'artifice, au moment où le camion a commencé sa folle embardée. Alors que Tahar avait immédiatement retrouvé le corps de son épouse, Killian, lui, était introuvable. 

Ce samedi, après 48 heures passées à écumer tous les établissements de la ville, le personnel de l'hôpital Pasteur a finalement appris à Tahar la nouvelle qu'il redoutait. Kilian est mort avec sa mère, jeudi sur la Promenade des Anglais.

"Je voudrais que cela les aide à avancer"

Contactée par BFMTV, l'instigatrice de la cagnotte, une Niçoise qui connaît bien le père de famille, confie vouloir "l'aider à financer une partie du voyage", pour rapatrier les deux corps vers la Tunisie, leur pays d'origine. Face au succès de son initiative, qui a déjà permis de collecter plus de 2.000€, elle se prend à espérer que sa cagnotte pourra permettre "un peu plus". "Je voudrais que cela les aide à avancer. C'est une famille qui n'a pas beaucoup de ressources", précise-t-elle.

Elle n'a pas encore fait part de son geste à Tahar, qu'elle dit "anéanti". 

Claire Rodineau