L'application a été pensée après les attentats du 13 novembre.
 

Les premières notifications de l'application SAIP sont arrivées plusieurs heures après le drame. Une lenteur critiquée sur les réseaux sociaux. Le prestataire de l'appli a été reçu place Beauvau et le problème devrait être corrigé, assure le ministère.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-10209367586849697
    Facebook-10209367586849697     

    Les arguments semblent corrects, sauf celui de la saturation.
    Car si il y avait saturation sur le réseau SMS, les autres outils des Réseaux Sociaux auraient aussi été saturés, ce qui n'a pas été le cas. Facebook et autres, fonctionnaient bien.

Votre réponse
Postez un commentaire