BFMTV

Mongolfier : "Les politiques devenus avocats et protégés, ce n'est pas admissible"

Eric de Mongolfier

Eric de Mongolfier - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Eric de Mongolfier était invité sur RMC ce mardi à 7h40, Le magistrat est revenu sur les écoutes mises en place par la justice entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog.

A-t-on le droit d'écouter un avocat ? Le secret professionnel doit-il à tout prix être conservé ? C'est la question à laquelle a tenté de répondre ce mardi matin sur RMC le magistrat Eric de Montgolfier. Et pour lui, si le secret professionnel doit être conservé, dans cette affaire Sarkozy/Herzog, il a quelques doutes. "On parle d’un mouvement des robes noires ces jours ci, ce n’est pas le premier ce ne sera pas le dernier. Mais je ne peux pas admettre qu’on exclue des perquisitions ou des écoutes des professionnels au motif du droit de la défense. Si les avocats ne servaient que le droit de la défense sans s’écarter de la justice ce serait acceptable. Mais est-il admissible qu’un avocat et son client, ancien président de la République, puisse tirer avantage de la connaissance qu’ils ont d’un magistrat particulier pour obtenir des informations que la loi protège ? C’est ça le sujet ! Qu’on se serve du secret professionnel pour le défendre, ça me gêne un peu… Ça me gêne d’autant plus que nombre de politiques maintenant sont devenus avocat, très bien, ils sont entièrement protégés, ni perquisitions ni écoutes sans doute. C’est pas admissible dans un pays où on protège l’égalité des droits pour les citoyens, pourquoi certains pourraient-ils bénéficier d’une telle exception".

Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter
Follow @JJBourdin_RMC

Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect
Tweet #Bourdindirect

|||Justice: le secret professionnel doit-il rester sacré?

La rédaction