Le site de Tolbiac (Paris-1), le 11 avril 2018.
 

Alors qu’Emmanuel Macron a qualifié jeudi d'"agitateurs professionnels" les meneurs des mouvements de blocage des universités, la bataille des chiffres de la mobilisation étudiante prend un tour politique.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire