× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

Millas: les barrières du passage à niveau "levées", assure la conductrice aux enquêteurs

A sign announcing a level crossing is pictured in Millas as gendarmes (background) investigate, on December 16, 2017, two days after some children were involved in an accident when a regional TER train crashed into a school bus at a level crossing. At least five children were killed and 20 people injured, nine seriously, on December 14, when a train crashed into the school bus. The bus, which was carrying around 20 students from a local secondary school, was struck by the train in Millas about 18 kilometres west (11 miles) of the city of Perpignan, close to the Spanish border.
 

La conductrice du car scolaire qui a percuté un train jeudi assure que les barrières du passage à niveau étaient levées.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • PATOUPAC
    PATOUPAC      

    Dites moi comment le chauffeur du train a vu la barrière fermée si ce n'est que côté automobiliste vue que côté car, elle était forcément cachée par l'arrière du car où déjà défoncée, si elle a été vraiment forcée.

  • PATOUPAC
    PATOUPAC      

    Je suis sidérée qu' il faille 3 jours pour savoir si les traces de la barrière sont à l'avant du car où sur le côté.

  • yorko69
    yorko69     

    Personne n'a l'ait de s'aviser que si la barrière était fermée et que le car l'a forcée on aurait dû la retrouver en miettes... Est-ce le cas ? Si on l'a trouvée intacte, c'est qu'elle était levée...

  • stella34
    stella34     

    Ce qui paraît "probable", c'est qu'une barrière est descendue côté automobilistes, puisque ceux-ci disent qu'ils l'ont vu baissée, mais qu'elle n'a pas fonctionné du côté des 3 autobus, puisque les témoignages de la conductrice et des collégiens concordent ...
    C'est pas compliqué !

    PATOUPAC
    PATOUPAC       (réponse à stella34)

    C'est même évident!

  • Pierrowing
    Pierrowing      

    Tout le monde se focalise sur barriere ouverte ou fermée mais elle peut être en tord avec des barrières ouvertes car je rappelle qu’avant de se fermer il y a un signal lumineux et sonore! Pour moi elle s’est engagée pendant ce signal et vu qu’un car c’est long les barrières ont dû se refermer sur le car!

    Colombeau
    Colombeau      (réponse à Pierrowing )

    Forcer consciemment une barrière et griller un feu rouge à 12 km/h, c'est difficile à croire.
    La barrière et le feu rouge étaient ils visibles du bus, puisque aucun rescapé ne s'en souvient ?
    D'autre part elle traverse à la vitesse de 3,50 sec, ce qui signifierait dans votre scénario que le train surgit pendant la fermeture des barrières donc moins de dix secondes après le passage au rouge du feu.

  • dan521
    dan521     

    C'est sûr que ce n'est pas elle qui va dire que les barrières étaient baissées ,elle ne va tout de même pas se culpabiliser si par ailleurs elle était fautive non ?

  • J Nicolas Zagaria
    J Nicolas Zagaria     

    Au Québec les poids lourd et transports scolaire doivent obligatoirement s'arrêter avant de traverser les voies ferrées prenant exemple cela évitera d'autres mort d'enfants

  • J Nicolas Zagaria
    J Nicolas Zagaria     

    Au Québec les poids lourd et transports scolaire doivent obligatoirement s'arrêter avant de traverser les voies ferrées prenant exemple cela évitera d'autres mort d'enfants

    Colombeau
    Colombeau      (réponse à J Nicolas Zagaria)

    En France pour voir, il faut s'engager sur la voie ferrée et ensuite s'arrêter, donc il faudra mettre le stop entre les deux rails.

  • mamily
    mamily     

    Pourquoi était elle a l'arrêt sur les rails si les barrières étaient levées ? Une des survivante a dit à son père qu'elle disait à la conductrice que le train arrivait

  • LEMONDEVATRESMAL
    LEMONDEVATRESMAL     

    Barrières levées, pas levées ? C'est lui, c'est pas moi !
    MAIS :
    Pas un mot des intervenants de quelque nature qu'il soit sur l'absence de caméra embarqué aussi bien dans le train que dans le car.
    Il est sidérant que de nos jours ces véhicules de transport ne soient pas systématiquement équipés d'un tel dispositif.
    Cela éviterait bien des polémiques et de fumeuses théories sur les raisons de l'accident.
    Moi je dis ça, je dis rien...

    Que fait ce gouvernement une fois de plus ? Trop occupé peut-être à détruire les droits des salariés.
    Honte à eux !

    Pascal Sivade
    Pascal Sivade      (réponse à LEMONDEVATRESMAL)

    Cet accident est horrible encore plus car il concerne des enfants, mais vouloir mettre des caméras de partout est ce la solution? Demain vous aussi aurez peut être un accident. Allez vous, au cas ou, mettre une caméra dans votre voiture?

    Phyloo
    Phyloo      (réponse à Pascal Sivade)

    C'est le cas en Russie, où chaque conducteur (ou presque) a désormais une caméra sur le tableau de bord ("dashcam"). Les accidents étant fréquents et les circonstances souvent difficiles à déterminer, c'est devenu systématique, afin de prouver sa bonne foi.

    Phyloo
    Phyloo      (réponse à Pascal Sivade)

    C'est le cas en Russie, où chaque conducteur (ou presque) a désormais une caméra sur le tableau de bord ("dashcam"). Les accidents étant fréquents et les circonstances souvent difficiles à déterminer, c'est devenu systématique, afin de prouver sa bonne foi.

    ben987654
    ben987654      (réponse à Pascal Sivade)

    certains en mettent, ça peut servir de preuves pour les assurances, mais pour tout ce qui est transport en commun, pourquoi pas

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire