Mis à jour le

Le président de l’Institut kurde de Paris, Kendal Nezan, a qualifié d’assassinat politique le meurtre de trois femmes kurdes en plein Paris.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire