La responsabilité de Servier reconnue pour la première fois par la justice. (Photo d'illustration)
 

Huit ans après la révélation du scandale du Mediator, le tribunal de grande instance de Nanterre a reconnu pour la première fois jeudi la responsabilité civile des laboratoires Servier, pour avoir laissé sur le marché un médicament "défectueux", dont ils ne pouvaient "pas ignorer les risques".

Votre opinion

Postez un commentaire