BFMTV

Mariage gay : un business juteux qui aiguise les appétits

-

- - -

Alors que le Mariage pour tous vient à peine d'être adopté mardi par le Parlement, un premier salon du mariage homosexuel ouvre ses portes dès samedi et les organisateurs de mariage proposent déjà des noces spéciales sur Internet.

Eux aussi, ils ont accueilli avec joie l’adoption par le Parlement du projet de loi ouvrant le mariage aux couples du même sexe. Les professionnels du mariage comptent bien profiter de la nouvelle manne financière qui se profile avec les prochaines unions d’homosexuels. Si le projet a mis six mois à aboutir, les professionnels ont su mettre à profit ce temps. Au lendemain du vote à l’Assemblée, les organisateurs de mariage proposent déjà des noces spéciales pour couples homosexuels et sur Internet les sites proposant leurs services aux couples gays se multiplient.

« C'est bon pour les affaires »

« Au niveau des affaires, on va pas le cacher, c'est sûr que c'est bon. Dès 2014, on peut avoir autant de demandes de mariages homos qu'hétéros », se réjouit Karine, qui organise des mariages depuis huit ans en Provence. Son truc à elle, c’est la cérémonie civile, qui viendrait s’ajouter à la cérémonie en mairie, souvent célébrée au pas de charge. « S’il y a juste un passage en mairie, ça reste encore très réduit. Le fait qu'il y ait une autre cérémonie derrière, c'est aussi le moment où ils peuvent exprimer leurs sentiments. C'est vraiment une particularité qu'on va faire pour eux ».

« S'adapter aux demandes des mariés »

Le premier salon spécialement dédié au mariage homo va même ouvrir ses portes dès samedi, quatre jours seulement après l’adoption du projet de loi. Claire Jollain est l'organisatrice de ce salon, appelé The G day. Elle explique que « l'idée de ce salon c'est aussi de s'adapter aux demandes des mariés. Quand on a deux filles, elles auront chacune un bouquet, mais est-ce que les messieurs voudront aussi avoir des bouquets ? On a rien de préconçu, il y a pleins de choses à inventer. On a un photographe qui s'est vraiment spécialisé là-dessus. On a également un organisateur qui se présente de cette manière-là. Les gens qui vont se positionner uniquement là-dessus, cela restera une niche. Mais après globalement ça reste le marché du mariage de manière générale », reconnaît-elle. Un marché bien juteux, puisque pour les seuls hétérosexuels, il rapporte chaque année plus de 4,5 milliards d’euros à l’ensemble des prestataires.

Philippe Gril avec G. Robelet et C. Lemke