En juin dernier, des dizaines de milliers de personnes avaient participé à la gay pride de Paris.
 

La marche des fiertés, qui se tient à Paris ce samedi 2 juillet, est autorisée sur un parcours réduit de moitié par rapport aux précédentes éditions. Les autorités disent vouloir assurer la sécurité des manifestants après la tuerie d'Orlando, mais les militants et associations dénoncent un "prétexte".

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire