BFMTV

Près d'un millier de manifestants contre l'autoroute Lyon-Saint-Etienne

BFMTV

Un millier d'opposants à l'A45 selon les organisateurs, 700 selon la police, se sont rassemblés samedi matin à Saint-Etienne pour protester contre la future autoroute entre Saint-Etienne et Lyon. Les manifestants venus de la Loire et du Rhône, parmi lesquels figuraient deux sénatrices (PCF et LR), se sont rassemblés dans le centre-ville de Saint-Etienne pour protester contre ce projet sur lequel la communauté urbaine de Saint-Etienne et le département de la Loire doivent délibérer dans les prochaines semaines.

"Cartons rouges"

En ciblant le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau (LR, 43 ans), et le président de la région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR, 41 ans), les porte-parole d'associations d'opposants ont dénoncé: 

"C'est un projet inutile qu'on voudrait nous imposer. Il est d'un autre temps et soutenu par des élus jeunes mais vieux dans leur tête".

En plein Euro-2016, les manifestants ont symboliquement brandi à plusieurs reprises des cartons rouges pour exprimer leur refus du projet. Le coût élevé pour les usagers et pour les finances publiques et la pollution atmosphérique nocive à la santé ont été mis en avant par les intervenants qui se sont succédé à la tribune.

Laurent Pinatel, le porte-parole national de la Confédération paysanne, a évoqué "le faux argument du développement économique" et les "500 hectares de terres agricoles qui seront recouverts de bitume".

la rédaction avec AFP