BFMTV

Manifestations de motards contre un projet de contrôle technique sur les deux-roues

Motards en balade. (Illustration)

Motards en balade. (Illustration) - Contramanillar - Flickr - CC

Les motards ne veulent pas d'un contrôle technique pour les deux roues dont ils dénoncent l'inutilité.

Environ un millier de motards au total ont manifesté samedi à Saint-Lô et à Valence contre un projet de contrôle technique sur les deux-roues, à la revente, qui fera l'objet d'un appel national à la mobilisation les 16 et 17 avril, a-t-on appris de sources concordantes.

Quelque 700 motards, dont 400 partis de Cherbourg, se sont rassemblés avec leurs motos devant le conseil départemental puis devant la préfecture de la Manche à Saint-Lô en fin de matinée, a indiqué la préfecture. Ils étaient un millier, selon le coordinateur de la Fédération des motards en colère de la Manche, Thierry Marie, qui a dénoncé des manœuvres de lobbying derrière ce projet.

A Valence, 200 motards selon la police, la plupart avec leurs motos, se sont rassemblés devant la préfecture de la Drôme. "Ce projet de contrôle technique sur les deux-roues à la revente a été présenté au Conseil interministériel de la sécurité routière le 2 octobre. Il devrait entrer en vigueur en 2017", a précisé Régis Perrin, responsable de la Fédération des motards en colère de Drôme-Ardèche.

"Ils prétendent que la mise en place d'un contrôle technique va faire baisser l'accidentologie alors qu'absolument aucune étude ne relie les deux", a-t-il estimé. "Pour nous, c'est du lobbying, celui des enseignes du contrôle technique qui voudraient nous faire payer 70 euros la visite. La moto, c'est un monde de passionnés et on entretient nos véhicules, on passe tous chez un professionnel au moins une fois par an", a-t-il souligné. Un appel à une mobilisation nationale les 16 et 17 avril "pour dire stop au contrôle technique des deux et trois-roues motorisés" a été lancé par la Fédération française des motards en colère.

la rédaction avec AFP