Une manifestante de L214 devant le tribunal d'Alès le 23 mars 2017
 

C'est le premier procès de ce genre. Trois employés et la communauté de communes qui gère l'abattoir d'Alès sont jugés ces jeudi et vendredi pour actes de cruauté et mauvais traitements envers les animaux.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire