BFMTV

Lyon: près de mille manifestants se sont rassemblés devant le palais de justice contre les violences policières

Une manifestation contre les violences policières devant le palais de justice de Lyon.

Une manifestation contre les violences policières devant le palais de justice de Lyon. - Hugo Francés / BFM Lyon

Une manifestation qui fait écho à l'actualité américaine, mais aussi française. Ce mardi, une contre-expertise a conclu que la mort d'Adama Traoré, survenue en 2016, était due au plaquage ventral des gendarmes.

Des États-Unis à la France, de Minneapolis à Paris, Lille ou Lyon, le slogan "Black lives matter" a été scandé ce mardi par des milliers de manifestants. Dans la capitale des Gaules, environ mille personnes se sont réunies dans la soirée, devant le palais de justice.

"Pas de justice, pas de paix", ont entonné les manifestants massés devant le bâtiment, brandissant des pancartes en hommage à George Floyd ou Adama Traoré, tous deux décédés à la suite d'une interpellation. À Paris, près de 20.000 personnes se sont rassemblées ce mardi en soutien à la famille de ce dernier, mort en 2016. Une contre-expertise, demandée par les proches de la victime, a conclu le même jour que le placage ventral des gendarmes était la cause de son décès. 

À Lyon, la situation s'est quelque peu tendue aux alentours de 19h30, lorsqu'une partie des manifestants ont souhaité prendre la direction du centre-ville. Ils ont été repoussés par les forces de l'ordre, lesquelles ont fait usage de grenades lacrymogènes. La foule s'est dissipée aux alentours de 21h30.

Eline Dany et Hugo Francés avec Florian Bouhot