BFMTV

Lyon: manifestation d'une quarantaine de prostituées

Prostitution (photo d'illustration)

Prostitution (photo d'illustration) - AFP

Les prostituées réunies samedi soir avenue Tony-Garnier à Lyon souhaitaient dénoncer les violences dont elles font l'objet et les difficultés qu'elles rencontrent dans l'exercice de leur activité.

Une quarantaine de prostituées, munies de pancartes, ont manifesté samedi soir à Lyon, avenue Tony-Garnier (7e arrondissement), pour dénoncer les violences dont elles font l'objet et les difficultés qu'elles rencontrent dans l'exercice de leur activité, rapporte Le Progrès

Le mouvement, qui s'est organisé "d'une manière totalement spontanée", a indiqué au quotidien Antoine Baudry de l'association lyonnaise Cabiria, visait à attirer l'attention sur plusieurs arrêtés de la mairie de Lyon. L'un d'eux interdit notamment le stationnement des camionnettes dans la ville. 

Attaquées par des dealers 

"Les prostituées, en grande majorité dominicaines, ont attendu la venue de la police avant de libérer la voie. Elles en ont profité pour échanger avec les forces de l’ordre et dénoncer les conditions d’insécurité dans lesquelles elles exercent aujourd’hui leur activité", a précisé Antoine Baudry au Progrès.

L'installation de bloc de bétons avenue Tony-Garnier a obligé les prostituées à se rabattre sur les rues voisines du quartier de Gerland, où elles ont récemment été attaquées par une bande de dealers. 

Clément Boutin