BFMTV

Lorient: les accusés "ne reconnaissent pas avoir percuté des enfants", selon l'avocat des victimes

Maître Philippe Courtois regrette par ailleurs que "pas un suel mot n'ait été prononcé pour les enfants".