BFMTV

Loi Travail: La FIDL dénonce les "dérapages" de la police

Invitée sur BFMTV ce jeudi, Zoïa Guschlbauer, présidente de la FIDL, principal syndicat lycéen, a fermement dénoncé les violences policières dont a été victime un lycéen de 15 ans en marge de la mobilisation contre la loi Travail.

Zoïa Guschlbauer a réagi à une vidéo qui montre un jeune lycéen prendre un coup venant d'un policier, en marge d'une manifestation contre la loi Travail. "Sur cette vidéo on voit qu'un mineur a été frappé violemment par un policier", s'est indignée la présidente du principal syndicat lycéen. "C'est inadmissible", a-t-elle continué, précisant que le mineur en question était un lycéen de 15 ans.

"On ne sait pas où il est à l'heure actuelle", a-t-elle ajouté, dénonçant une situation "pas normale en France". La jeune fille a fermement condamné les violences policières, qu'elle a également qualifiées de "dérapages".

Un appel à amplifier la manifestation

Les organisations de jeunesse ont battu le pavé pour la troisième fois en trois semaine contre le controversé projet de loi Travail. Si Zoïa Guschlbauer a nié vouloir jeter de l'huile sur le feu, elle a tout de même appelé à "amplifier la manifestation". Elle a invité à manifester vendredi matin devant l'établissement Henri Bergson du 19ème arrondissement, là où le lycéen de 15 ans a été frappé par le CRS.

"S'il y a eu des provocations, elles ne justifient en rien ces violences policières", a-t-elle fustigé. La jeune fille n'a pas nié les jets d'œufs et de farine ou les "poubelles incendiées", mais elle a affirmé que les lycéens n'étaient pas des "casseurs", et qu'ils avaient formé leur cortège indépendant.

"On est lycéens on défend nos droits. On attend qu'il y ait une réelle enquête et qu'elle aille jusqu'au bout", a-t-elle déclaré, l'air déterminé.

L'inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", a ouvert une enquête jeudi, jour de manifestation contre le projet de loi travail, après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant un policier frappant un jeune. Le parquet s'est également saisi de cette affaire.

M.-C.M.