BFMTV

Pollution: l'interdiction des feux de cheminée annulée à Paris

Les feux de cheminée à foyer ouvert comme celui-ci resteront autorisés l'an prochain en Ile-de-France.

Les feux de cheminée à foyer ouvert comme celui-ci resteront autorisés l'an prochain en Ile-de-France. - BFMTV

Le préfet de Paris a suspendu la décision d'interdire les feux de cheminée au 1er janvier. La mesure devrait également être annulée dans les prochains jours dans les autres communes d'Ile-de-France.

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal l'avait promis, c'est désormais chose faite: l'interdiction des feux de cheminée en foyers ouverts à Paris, qui devait entrer en vigueur le 1er janvier, a été annulée lundi par le préfet, selon France Info. Les préfets des autres départements d'Île-de-France devraient prendre la même décision dans les quinze prochains jours.

La mesure concernait Paris et plus de 400 communes dans la région. Prise dans le cadre d'un plan de protection de l'atmosphère, cette mesure avait suscité la colère de nombreux Franciliens, tout à coup contraints de s'équiper d'un insert ou d'un poêle à bois, sous peine de renoncer à faire des feux de cheminée. "Je vais faire changer cette décision qui ne va pas dans le bon sens", avait promis la ministre le 9 décembre dernier sur France 2.

Inciter plutôt qu'interdire

Cette décision d'interdiction reposait en grande partie sur une étude d'AirParif, évaluant à 23% la part du chauffage au bois dans la production de particules fines, soit autant que les voitures. Autre élément à décharge, à énergie produite égale, les installations à foyers ouverts émettent huit fois plus de particules que celles équipées d'un foyer fermé.

Mais pour la ministre de l'Ecologie, appuyée par certains écologistes comme François de Rugy, député EELV, "l'écologie punitive" n'est pas la solution. Ségolène Royal compte donc mettre en place des subventions pour aider les particuliers à s'équiper en foyer fermé, afin de réduire autrement les émissions de particules polluantes.

A. K. avec A. G.