BFMTV

Comment la métropole de Lyon veut diviser par deux le prix de certains logements

La métropole de Lyon veut endiguer la hausse des prix de l'immobilier.

La métropole de Lyon veut endiguer la hausse des prix de l'immobilier. - JEFF PACHOUD / AFP

Le Grand Lyon a adopté la création d'un office foncier solidaire pour permettre aux ménages les moins aisés d'accéder à la propriété.

L'objectif est ambitieux: proposer des logements à moitié prix. Pour tenir cette promesse et permettre aux ménages les moins aisés de pouvoir acquérir un logement dans la métropole lyonnaise, le Grand Lyon a adopté hier la création d'un office foncier solidaire.

"Je ne veux pas être le président des 10.000 euros du mètre carré", a affirmé David Kimelfeld, président de la métropole

Ce dispositif fait partie des mesures annoncées dans le cadre du plan d'urgence pour l'accès au logement, dévoilé au mois de mars, alors que le prix au mètre carré atteint près de 5000 euros à Lyon.

Entre 2780 et 2230 euros par mètre carré

Concrètement, l'Office foncier solidaire prendra en charge l'achat du foncier, c'est-à-dire le terrain. L'acquéreur n'aura plus qu'à s'acquitter de l'achat du bâti et payer un "loyer foncier" avoisinant 1,5 euros par mètre carré, sans jamais dépasser les 2 euros du mètre carré, assure la métropole.

Selon le Grand Lyon, ce dispositif doit permettre de diviser par deux le prix de l'immobilier pour l'acquéreur avec un prix moyen de 2780 euros/m2 dans le centre de Lyon et 2230 euros/m2 pour le reste de la métropole. Au mois de juin, au moment de présenter ce mécanisme, la baisse estimée était de 20 à 30%, comme l'expliquait alors le journal Les Echos.

Au total, près de 900 logements par an pourraient être concernés par ce dispositif, dont la moitié de logements neufs. Le reste des logements seront issus du parc existant ou de la vente de HLM. Le prix à la revente sera encadré par un bail foncier solidaire, rapporte Lyon Capitale, qui précise que 4 millions d'euros vont être investis dans l'office.

Benjamin Rieth