BFMTV

Lille: 3 des 4 suspects de l'agression homophobe jugés vendredi

La façade du Vice & Versa, bar gay lillois situé dans le Vieux-Lille où a eu lieu une agression mercredi.

La façade du Vice & Versa, bar gay lillois situé dans le Vieux-Lille où a eu lieu une agression mercredi. - -

Trois des quatre hommes soupçonnés d'avoir blessé mercredi soir trois employés d'un bar gay du centre de Lille et d'avoir commis des dégradations vont être déférés vendredi et jugés en comparution immédiate

Trois des quatre hommes soupçonnés d'avoir blessé mercredi soir trois employés d'un bar gay du centre de Lille et d'avoir commis des dégradations vont être déférés vendredi en début d'après-midi et seront jugés en comparution immédiate à partir de 16H00, a annoncé le parquet de Lille.

Le quatrième a été mis hors de cause et sa garde à vue a été levée, mais le parquet n'a pas précisé dans l'immédiat son identité.

Appartenance à une mouvance extrémiste

Les quatre hommes, âgés de 18, 24, 25 et 50 ans, connus pour des faits mineurs et revendiquant leur appartenance à une mouvance extrémiste, avaient été rapidement interpellés mercredi soir et placés en garde à vue.

Vers 22 heures mercredi, des "personnes rasées et tatouées" sont entrées dans le bar en lançant des "insultes homophobes", a indiqué le propriétaire des lieux. Puis ils ont saccagé l'établissement et blessé trois employés: le gérant, son associé et un serveur.

"Il s'agit de faits très graves, qui méritent une réponse rapide et empreinte de fermeté", avait déclaré le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, assurant que "les réquisitions du parquet seront sévères".

Le préfet du Nord, Dominique Bur, avait annoncé jeudi soir avoir demandé le renforcement de la présence policière dans ce quartier, "de jour comme de nuit".


À LIRE AUSSI:

>> Climat tendu à Lille après une agression homophobe dans un bar

>> Lille: présence policière renforcée après une agression homophobe

>> Valls condamne l'agression "homophobe" contre un bar gay à Lille

>> Lille: 4 hommes en garde à vue après une agression contre un bar gay