BFMTV

Les steacks hachés cachaient une bactérie

-

- - -

Selon le Parisien, des steaks contenant une bactérie ont été commercialisés en France les 10 et 11 mars. Gastro-entérite et troubles rénaux sont à craindre chez les consommateurs.

PARIS (Reuters-Gilles Trequesser) - De la viande avariée a été commercialisée ce mois-ci dans 110 grandes surfaces et magasins en France, écrit mardi le journal Le Parisien. Plus de deux tonnes et demie de viande, venue d'un abattoir du département de la Manche et vendue sous forme de steaks hachés, contenaient une bactérie pouvant entraîner une gastro-entérite voire des troubles rénaux sévères, dit-il. Les clients ont été avisés vendredi par une affichette dans le rayon boucherie des magasins concernés, précise Le Parisien, qui ajoute que la viande avait été débitée le 10 mars. Une des enseignes concernées, Carrefour, dit avoir contacté 15.000 personnes par l'intermédiaire des cartes de fidélité. Le groupe SOCOPA, propriétaire de l'abattoir en question, situé à Coutances, conteste qu'il s'agisse de "viande avariée" et souligne que les services officiels de santé ont été avertis dès la détection de la bactérie "lors d'un auto-contrôle". Le délai de dix jours s'explique par le temps requis pour effectuer les analyses, précise SOCOPA dans un communiqué. "Les produits concernés sont des viandes hachées fraîches à marque Carrefour et Monoprix avec une DLC (date limite de consommation) au 17 et 18 mars 2008, fabriquées sur le site de Coutances les 10 et 11 mars 2008," ajoute le texte.

Pour le Professeur Ingrid Filliol, spécialiste de la bactérie E.Coli, les symptômes liés sont « le plus souvent une diarrhée, avec la présence de sang dans les selles, parfois des douleurs abdominales, parfois des vomissements ». Le risque le plus élevé concerne « les enfants, chez qui après quelques semaines cela peut évoluer vers des complications rénales ». Les symptômes apparaissent «dans les quelques jours qui suivent », en fonction de la cuisson de la viande, qui a pu détruire la bactérie.

La rédaction