BFMTV

Les profs font leur rentrée, un jour avant les élèves

Des profs de biologie préparent la rentrée à Marseille lundi.

Des profs de biologie préparent la rentrée à Marseille lundi. - Boris Horvat - AFP

Jour J pour les enseignants: ils sont plus de 800.000 à avoir fait leur rentrée lundi, un jour avant les élèves.

Nouveaux emplois du temps, nouveaux collègues et retour du tableau noir… Les professeurs ont entamé lundi leur année scolaire 2014-2015, un jour avant les élèves.

Une rentrée qui intervient dans un contexte particulier, puisque c'est Najat Vallaud-Belkacem vient de reprendre les rênes du ministère, à peine cinq mois après l'arrivée de Benoît Hamon rue de Grenelle.

Ce changement de chef d'orchestre inquiète, alors que la réforme des rythmes scolaires doit se généraliser à l'occasion de cette rentrée. Les syndicats d'enseignants dénoncent une réforme "mal ficelée", et regrettent aussi qu'elle ait occulté les autres sujets de la rentrée. Les enseignants, eux, sont "déboussolés", confie à l'AFP Christian Chevalier, du syndicat SE-Unsa.

Des profs "déboussolés"

D'autres réformes ont abouti et doivent être mises en place à la rentrée: la refonte de l'éducation prioritaire démarre cette semaine, en donnant des moyens supplémentaires aux établissements pour réduire l'échec scolaire dans les milieux défavorisés.

Cette rentrée est aussi l'occasion pour la ministre de rappeler l'engagement de François Hollande sur le recrutement de 60.000 postes sur le quinquennat. "L'engagement sera tenu", a martelé lundi Najat Vallaud-Belkacem, lors d'une conférence de presse - la ministre aussi faisait sa rentrée lundi matin. Pour autant, ces créations pourraient ne pas suffire à alléger des classes surchargées.

Autre nouveauté, les étudiants sortant des Ecoles supérieures du professorat et de l'éducation (Espé) commencent à enseigner à mi-temps lors de cette rentrée, tout en finissant leur master. Les Espé ont été créées en 2013 pour rétablir la formation des enseignants, supprimée par la droite. Najat Vallaud-Belkacem y voit d'ailleurs la cause d'une recrudescence des candidats aux concours: "Il y en a davantage qu'à la rentrée 2013, ils ont aussi un meilleur niveau. Mais ça n'est pas étonnant, puisque nous avons rétabli la formation".

Egrenant la liste des nouveautés de la rentrée - plus de profs, éducation prioritaire, développement du numérique - la ministre s'est voulue rassurante: pour elle, la rentrée se passera "pour le mieux", car "toutes les conditions sont réunies". Pas sûr que cela suffise à rassurer des profs désorientés.

https://twitter.com/ariane_k Ariane Kujawski Journaliste BFMTV