BFMTV

Les premiers rapatriés de Chine sont sortis de quarantaine

BFMTV

Les premiers rapatriés de Chine sont sortis vendredi, à bord de navettes, du centre de vacances du sud de la France où ils étaient placés en quarantaine, a annoncé un responsable de la Croix-Rouge sur place.

Au total, 181 personnes qui étaient confinées à Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône, depuis le 31 janvier et leur retour de Wuhan, épicentre de l'épidémie de nouveau coronavirus, doivent recouvrer leur liberté ce vendredi, certaines de ne pas être contaminées.

"Le sentiment d'être enfin libre"

"C'était très dur psychologiquement", témoigne un des rapatriés de Wuhan au micro de BFMTV. "Mais on a été très bien pris en charge." "On a le sentiment d'être enfin libre", confirme un autre Français à sa sortie de quarantaine. "On a vécu une grande aventure ensemble, un grand moment de solidarité", a de son côté déclaré Marc Zyltman, responsable de la Croix-Rouge sur le site.

"Le masque au quotidien, c'est fini", se réjouit Charles, 38 ans, conscient toutefois qu'une partie de l'opinion publique appréhende la sortie des rapatriés par crainte de contamination.

Chacun s'est vu remettre par les autorités sanitaires un certificat de non-contamination. La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'entretiendra avec certains d'entre eux à Carry-le-Rouet à la mi-journée.

En Chine, six membres du personnel soignant sont décédés en Chine du nouveau coronavirus et 1.716 personnes ont été contaminées, selon un bilan annoncé ce vendredi par le gouvernement.

François de La Taille avec AFP