BFMTV

Les Parisiens peuvent proposer le nom du futur arrondissement central

Les habitants des quatre premiers arrondissements ont jusqu’au 15 juillet pour proposer des noms pour le nouvel arrondissement central.

Les Parisiens ont la parole pendant une dizaine de jours. La mairie de Paris a lancé lundi 2 juillet sur son site la possibilité de faire des propositions pour nommer le nouveau secteur regroupant les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements.

Pour préparer la fusion, qui devrait intervenir dès le lendemain du second tour des élections municipales de 2020 selon la loi relative au statut de votée en 28 février 2017, la mairie de Paris a décidé de laisser les habitants des zones concernées s’exprimer. Ainsi, en octobre 2018, les électeurs des quatre premiers arrondissements pourront choisir le siège de la future mairie et le nom du futur super arrondissement.

Des propositions farfelues

Si trois noms - "Cœur de Paris", "Paris Centre" et "Secteur Lutèce" - se sont déjà démarqués à la suite d’une conférence citoyenne organisée en janvier dernier, la mairie laisse cette fois la possibilité à tous les citoyens de faire des propositions.

L’ensemble des noms proposés sera présenté à la maire de Paris et aux maires des quatre arrondissements. Les noms retenus seront soumis au vote à l’automne prochain. 

Pour l’heure, plus de 80 dénominations ont déjà été proposées sur le site de la mairie de Paris. Parmi les propositions "Cœur de Paris", "Paris Centre" ou "Lutèce" reviennent régulièrement. D’autres, plus insolites, font référence à la pop-culture comme "Les 4 Fantastiques", "Wakanda", "Ratatouille" ou "Disneyland Paris-centre".

Des habitants ont quant à eux saisi l’occasion pour critiquer la politique de la mairie. "MaisonDeRetraiteLand, l'occasion d'enfin symboliser la politique municipale", argumente l’un d’eux. Ou encore "L'archipel de Kerguelen, un lieu inaccessible, qui fait penser à la nature, au calme et à la propreté, l'air pur. Les valeurs parisiennes", ironise un autre.

Hervine Mahaud