× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Des messages et des fleurs sont déposés, le 21 novembre 2011, devant le domicile familial à Paris d'Agnès Marin, collégienne de 13 ans, violée et assassinée le 16 novembre par un lycéen de son établissement à Chambon-sur-Lignon.
 

Leur fils, Matthieu, a été condamné en 2014 à la prison à perpétuité pour le meurtre et le viol d'Agnès Marin, un collégienne de 13 ans. Un drame sur lequel reviennent Sophie et Dominique Moulinas dans un livre, Parents à perpétuité. Meurtris, ils confient "n'avoir rien vu" qui aurait laissé penser que leur fils deviendrait un jour un meurtrier.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Isa22
    Isa22     

    Surtout ne pas oublier que cela peut arriver dans toutes les familles bien élevées ou non

  • Perlimpinpin
    Perlimpinpin      

    Pas besoin de le soigner, pensons à la peine immense des parents et de la famille et amis. Eux vivrons jusqu'à leur dernier souffle avec ce souvenir de l'horreur!! Allez hop, le cachot à vie avec du pain et de l'eau ça suffira.

  • Team123
    Team123     

    Qu il reste en prison la est sa place ... Les médecins se déplacent ... La preuve il a ses traitements le psy vient le voir ... Pas besoin de plus ....

Votre réponse
Postez un commentaire