BFMTV

Les médecins généralistes et spécialistes seront en grève à Noël

Les spécialistes veulent s'opposer notamment à la généralisation du tiers-payant.

Les spécialistes veulent s'opposer notamment à la généralisation du tiers-payant. - Philippe Huguen - AFP

Après les médecins généralistes, les spécialistes (ORL, ophtalmologiste, pédiatre...) ont décidé de rejoindre le mouvement de grève prévu du 24 au 31 décembre. Ils dénoncent le projet de loi présenté par la ministre de la Santé et notamment la généralisation du tiers payant.

Il ne faudra pas tomber malade pendant les fêtes de Noël. Non pas pour rater foie gras et champagne mais parce que les personnels de santé seront en grève. Après les médecins généralistes la semaine dernières, les spécialistes ont annoncé mercredi matin leur intention de rejoindre le mouvement de protestation de leurs confrères.

Du 24 au 31 décembre, de nombreux patients des ORL, chirurgiens, ophtalmologistes ou pédiatres vont trouver porte close. Si le taux de participation des spécialistes n'est pas connu, 75% des médecins généralistes devraient fermer leur cabinet, comme le précise Europe 1

Le projet de loi santé dénoncé

Au coeur de la protestation, le projet de loi présenté par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui propose notamment la mise en place d'un tiers payant généralisé. Pour les professionnels de santé, cette mesure conduirait à une "déresponsabilisation" des malades qui verraient leur carte vitale transformer en carte de paiement. A cela, les médecins dénoncent aussi, par exemple, la possibilité envisagée pour les pharmaciens de vacciner leur client. 

"La coupe est pleine tant pour les généralistes que pour les spécialistes, dénonce le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français à Europe 1. Ils assistent au démembrement de leur métier. (...) Nous donnons deux mois au gouvernement pour ouvrir des négociations pour revoir l'ensemble du dispositif." L'ultimatum est fixé. 

J.C. avec AFP