Mis à jour le

Placé en redressement depuis trois semaines, le groupe Doux est finalement mis en vente. Les dettes du volailler sont trop importantes. Il faut maintenant trouver un repreneur, pour ne pas laisser 3.500 salariés sur le carreau.

Votre opinion

Postez un commentaire