BFMTV

Le SMS pour les vœux du Nouvel An : ringard ou pas ?

-

- - -

Le 31 approche, les opérateurs téléphoniques sont en alerte maximum et pourtant, le SMS de "bonne année" n’aurait plus vraiment la cote.

Pour souhaiter la bonne année le 31 décembre à minuit, le SMS pourrait bientôt devenir ringard, concurrencé par des services internet comme Facebook, BBM, WhatsApp, Viber et Twitter.

Néanmoins, les opérateurs téléphoniques restent sur le qui-vive et luttent activement contre les risques de bug. Et pour cause, l'an dernier, les Français ont envoyé plus d'un milliard de textos pour le Nouvel An, soit une hausse de 21% sur un an !

Le SMS restera-t-il la forme préférée pour envoyer ses vœux ?

Un sérieux coup de vieux

Pour la première fois dans l'Hexagone, le total de SMS a baissé de 3,7% au troisième trimestre de cette année comparé au deuxième, même si leur nombre reste en croissance de 21,4%, par rapport à l'année précédente.

Le SMS, qui fête ses 20 ans cette année, aurait pris un sérieux coup de vieux. Il a été d'abord concurrencé par les messageries instantanées des fabricants de téléphones, comme le BlackBerry Messenger (BBM), utilisé par 60 millions de possesseurs de BlackBerry dans le monde, ou les iMessages de l'iPhone.

Aujourd'hui, d'autres systèmes de "communications unifiées" comme WhatsApp ou Viber, qui permettent, avec une seule et même application, de chater, d'envoyer une photo ou une vidéo à des personnes à l'autre bout du monde, connaissent un succès grandissant.

A la différence du SMS, tous ces systèmes ont la particularité de contourner le réseau téléphonique de l'opérateur en passant par internet. Il en va de même pour les réseaux sociaux, comme Facebook ou Twitter, désormais accessibles partout grâce aux smartphones.

La carte de vœux cartonne toujours

Une carte de vœux ? On la croyait désuète et chronophage mais elle revient en force ! En deux clics, votre carte de vœux papier est envoyée... Le concept explose en cette fin d'année.

Du message à la police de caractère, en passant par le format ou la qualité papier, de nombreux sites et applications mobiles proposent cette année, des modèles de cartes de vœux personnalisables, imprimées et expédiées le jour même pour seulement quelques euros.

Pour Rafik Smati, président de dromadaire.com, "Internet dépoussière le concept de la traditionnelle carte papier et lui permet une vraie renaissance, alors qu'elle est plutôt considérée comme ringarde par les plus jeunes". Son site, qui a envoyé un peu plus de 100.000 cartes de ce type l'an dernier pour les vœux, s'est fixé comme objectif 500.000 exemplaires cette année.

SMS, réseaux sociaux, cartes de vœux, vous n'avez plus que l'embarras du choix !