BFMTV

Le père de Diango : « Comprendre la ravisseuse »

-

- - -

Le père du nouveau-né enlevé mardi à la maternité d'Orthez dans les Pyrénées Atlantiques, adresse un message à la justice.

Sébastien, le père du petit Diango, enlevé mardi à la maternité d'Orthez dans les Pyrénées Atlantiques, a tenu à s'exprimer en direct ce matin sur RMC. Pour que ses propos ne soient pas « déformés ou amputés », explique-t-il. Plutôt que de s'acharner sur la ravisseuse présumée de son fils et de « l'enfermer pendant 20 ans », il demande à la justice d' « aider cette personne ». S'il reconnaît que « son acte est très critiquable et [qu'] il ne faut pas qu'elle puisse recommencer demain », il préfère « essayer de comprendre sa souffrance, ce qui se joue derrière », sans pour autant lui pardonner. Du moins, pas tout de suite.

« Ne pas tomber dans la surveillance à outrance »

Rassuré et heureux d'avoir retrouvé son fils sain et sauf, le père de Diango a aussi tenu à saluer le travail des gendarmes et des sages-femmes qui les ont aidés, lui et sa famille dans cette épreuve : « des gens profondément humains et de grands professionnels ». Et tout en notant l'efficacité de l'alerte enlèvement qui a permis de retrouver rapidement son fils, il a souhaité que « ça ne cautionne pas une démarche de surveillance à outrance et que ça ne crédibilise pas des techniques comme les bracelets, GPS et autres puces pour enfants. Après ce traumatisme, poursuit-il, je vais essayer de travailler ça avec ma femme : que l'on ne devienne pas des paranoïaques. Je veux garder la vie paisible que nous avions, dans ce quartier où ma fille de 5 ans peut sortir sans que je m'inquiète. »