BFMTV

Le nombre d'incidents chez les médecins en 2015 proche du record

Une feuille de soins, une carte d'assurance maladie, un stéthoscope et un tensiomètre dans un cabinet médical (image d'illustration).

Une feuille de soins, une carte d'assurance maladie, un stéthoscope et un tensiomètre dans un cabinet médical (image d'illustration). - Philippe Huguen-AFP

Les chiffres des incidents dans le milieu médical ont approché, pour l'année 2015, le record de 2013. Ils sont en tout cas repartis à la hausse par rapport à l'an passé.

Incident pour refus de prescription, temps d'attente jugé excessif, vol: les violences signalées par les médecins, surtout verbales, ont augmenté en 2015, frôlant le record de 2013, selon l'Observatoire du conseil national de l'Ordre.

L'Observatoire de la sécurité des médecins a recensé l'année dernière 924 déclarations d'incidents, soit quasiment autant qu'en 2013 (925), année record depuis le lancement de l'étude par l'Ordre des médecins et Ipsos en 2003. Et 23 de plus qu'en 2014.

Des incidents surtout verbaux

Les incidents sont principalement verbaux (69%), les agressions physiques et les actes de vandalisme restant minoritaires (8% chacun). Les vols ou tentatives de vols représentent un peu moins d'un incident sur cinq et l'utilisation d'une arme demeure rare (2%).

"On peut s'interroger sur une banalisation de l'insécurité", explique cependant Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, rappelant toutefois que dans les hôpitaux "ce ne sont pas les médecins les plus touchés, mais les personnels soignants, premiers interlocuteurs des patients".

R.V. avec AFP