BFMTV

Le gazole bientôt au prix de l’essence

-

- - -

Le prix du gazole est en train de rattraper celui de l’essence. Les professionnels reconnaissent une crainte, mais « l’effet éco-taxe » incite encore à se tourner vers les véhicules diesel.

Alors que le prix du baril de pétrole a atteint hier pour la première fois les 110 dollars, les inquiétudes se dirigent aussi vers le prix du gasoil (pour les véhicules diesel). Le litre de gazole a en effet atteint le record de 1,256 euros en moyenne. C'est à peine 11 centimes de moins que le litre de super sans plomb qui s'élève à 1,3677 d'euros, selon un relevé récent de l'Union française de l'industrie pétrolière. En cause, un déséquilibre dans la demande entre les deux types de carburants.

Près de 75% des voitures vendues en France roulent au diesel et sur les 30 millions de voitures particulières neuves que compte le parc automobile français, environ la moitié se compose de véhicules diesel.

C'est la demande en hausse qui est en cause : la demande de gazoil qui alimente les voitures diesel a augmenté de 2% en france l'an dernier, alors que celle d'essence a diminué de 5%. Face à une demande plus importante, mécaniquement le prix du gazoil augmente et il est difficile d'en produire plus car il faudrait changer l'outil de raffinage. On est donc obligés d'importer du gazoil des Etats-Unis et c'est juste la taxation moins importante sur le gazoil que sur l'essence qui lui permet d'être moins cher, mais peut-être plus pour très longtemps.

Du côté des professionnels, Raymond Vié, président du conseil des régions du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), reconnaît qu'il existe une « crainte » du côté des automobilistes. Mais, selon lui, les clients parlent « plus de la pollution que du carburant, car le diesel est moins polluant et permet d'éviter l'éco-taxe ». Des plus, « les moteurs diesel sont beaucoup plus économes en volume de carburant consommé ».

La rédaction et Aurélia Manoli