BFMTV

La place de la Bastille s'ouvre au port de l'Arsenal: des poutres de 30 tonnes retirées

Une opération d'envergure a lieu depuis ce mercredi place de la Bastille pour ouvrir la place au port de l'Arsenal.

La transformation de la place de la Bastille se poursuit. Depuis ce mercredi matin, une opération d'envergure est menée pour permettre d'ouvrir la place vers le port de l'Arsenal. Pour y parvenir, 5 poutres métalliques vieilles de 120 ans vont être retirées.

"On s'est rendu compte que le canal avait été recouvert mais qu'il était possible de retirer l'ensemble de ce dispositif pour donner un accès direct aux Parisiennes et aux Parisiens au canal et au port de l'Arsenal. On va retrouver le contact avec le fleuve", se réjouit Jean-Louis Missika, maire-adjoint en charge de l'urbanisme. 

Des poutres du 19e siècle

Ces poutres formaient la structure d'une ancienne passerelle au-dessus du canal. Elles avaient été installées à l'époque de la construction du métro à la fin du 19e siècle. Pour les retirer, une grue de 750 tonnes a été installée ces derniers jours. La manoeuvre va durer jusqu'à jeudi.

"L'opération du jour c'est de déposer les poutres métalliques qui font 22 mètres de long, 2m50 de haut et à peu près 27 tonnes. Une fois qu'on a déposé ces poutres-là, on va pouvoir créer un escalier qui va être habillé en pierre calcaire, créer des gardes-corps et créer un belvédère pour que les gens aient un balcon avec une vue sur le canal", détaille Ambroise Dufayet, chef de projet de l'ouverture Bastille-Arsenal. 

Les poutres déposées vont être acheminées chez un ferrailleur et seront transformées en mobilier. 

Le port de l'Arsenal sera accessible depuis un escalier.
Le port de l'Arsenal sera accessible depuis un escalier. © Ville de Paris

Nouvelle étape du chantier

La création de cette ouverture vers le port signe une nouvelle étape dans le réaménagement de la place de la Bastille, après la suppression du giratoire autour de la colonne de Juillet, désormais accessible à pied. Présente au lancement des opérations ce mercredi matin, Anne Hidalgo s'est réjouie de ces transformations:

"Les Parisiens vont pouvoir depuis la place de la Bastille, qui devient une vraie place et non plus un sens giratoire, se promener, se poser et voir l'eau. Le rapport à l'eau est quand même essentiel dans une ville comme la notre."

Mais le réaménagement de la place de la Bastille est aussi critiqué, y compris par certains alliés de la maire qui regrettent le manque de végétalisation de la nouvelle place. "On ne peut pas énormément végétaliser la place de la Bastille à cause du nombre de réseaux qui circulent en-dessous de la place (...). Il va quand même y avoir du végétal", insiste Jean-Louis Missika. 

La fin du chantier de la place de la Bastille est prévu pour février 2020. 

Carole Blanchard avec Emmanuelle Lebon