BFMTV

La parité entre les femmes et les hommes devra attendre 2186

Les femmes gagneront autant que les hommes, oui, mais dans 170 ans. Ce sont les conclusions d'un rapport publié ce mercredi par le Forum économique mondial, qui dénonce les inégalités entre les sexes.

La parité, ce n'est pas pour tout de suite. Il faudra même attendre 170 ans. Un rapport publié ce mercredi par le Forum économique mondial assure que l'égalité entre les hommes et les femmes au travail n'aura pas lieu avant 2186.

"Le fossé entre les sexes, désormais de 59%, est plus élevé qu'il n'a jamais été depuis 2008", selon cette étude. Pire, la perspective d'une réelle égalité entre les sexes recule. L'année dernière, les projections indiquaient que la parité pourrait être atteinte en 2133.

"Les femmes gagnent la moitié du salaire des hommes"

"À l'échelle mondiale, les femmes gagnent, en moyenne, un peu plus de la moitié du salaire que perçoivent les hommes, malgré de plus longues heures de travail, rémunérées comme non rémunérées", dénonce le rapport.

Pour le Forum économique mondial, la parité est pourtant une des clés essentielles à l'activité économique.

"Les hommes et les femmes doivent être des partenaires égaux face aux enjeux du monde. Les deux sexes jouent un rôle absolument essentiel dans la garantie que la quatrième révolution industrielle tiendra ses promesses auprès de la société", assure Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, rapporte France info.

Les Islandaises quittent le travail à 14h38

Les Islandaises ont récemment trouvé une initiative originale pour tenter de faire avancer l'égalité entre les sexes. Elles ont décidé lundi de quitter le travail à 14h38 pour dénoncer les écarts de salaires entre les hommes et les femmes. Cette heure marque le moment de la journée à partir duquel elles travaillent gratuitement par rapport aux salaires des hommes. Les Islandaises gagnent toujours 14% de moins en moyenne que les Islandais. 

En France, qui n'arrive qu'à la 17e place, Laurence Rossignol, la ministre des Droits des femmes, a dévoilé début octobre les mesures du premier plan interministériel pour favoriser l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Le gouvernement souhaite, entre autres, mettre en place un système de pénalités et de sanctions financières pour les organismes qui ne comptent pas suffisamment de femmes dans leurs conseils d'administration.

Céline Hussonnois-Alaya