BFMTV

La mention "photo retouchée" désormais obligatoire sur les photos de mode

-

- - -

À partir du 1er octobre, les photos de mannequins retouchées devront être accompagnée d'une mention indiquant toute modification artificielle. Le ministère des Solidarités et de la Santé entendu lutter contre les troubles alimentaires qui touchent 600.000 personnes en France.

Le monde de la mode va changer. Le 1er octobre, le décret dit de "contrôle de Photoshop", relatif aux retouches photos, doit entrer en vigueur. Initié par l'ancienne ministre de la Santé, Marisol Touraine, le décret du 4 mai 2017 va obliger l'apposition de la mention "photographie retouchée" pour toute photo de mannequin, retravaillée artificiellement via un logiciel de traitement d'images.

Il sera désormais "obligatoire d'accompagner les photographies à usage commercial de la mention 'photographie retouchée' lorsque l'apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d'images pour affiner ou épaissir leur silhouette", annonçait le ministère en mai dernier.

37.500 euros d'amende

Le but ? empêcher le développement de l'anorexie et de la boulimie chez les jeunes, par mimétisme de leurs icônes de mode: "Il faut agir sur l'image du corps dans la société pour éviter la promotion d'idéaux de beauté inaccessibles et prévenir l'anorexie chez les jeunes", assurait alors Marisol Touraine, la ministre de l'époque. 

"L'exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d'autodépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé", ajoutait-elle.

À partir du 1er octobre, le ministère des Solidarités et de la Santé sanctionnera désormais d'une amende d'au moins 37.500 euros les contrevenants. De plus cette amende pourra être porté à près de 30% des dépenses consacrées à la publicité des entités visées.

En prévision de la nouvelle loi, la banque d'images Getty Images a pris les devants, annonçant avoir banni les photos de corps retouchés. Depuis quelques temps, les actions pour mettre fin aux retouches photos dans le monde de la mode fleurissent. Dès 2006, Dove diffusait une publicité mettant en scène une femme dont l'image était largement retravaillée. Récemment, c'est la marque de lingerie Victoria's Secret qui publiait la photo non retouchée d'une mannequin. En France, près de 600.000 jeunes souffriraient de troubles du comportement alimentaires, dont 40.000 d'anorexie.
G.D.