BFMTV

La mairie de Paris réchauffe finalement ses piscines

Nageur à la piscine Molitor, dans le 16e arrondissement de Paris.

Nageur à la piscine Molitor, dans le 16e arrondissement de Paris. - Pierre Mitivier - flickr - CC

Depuis la rentrée, le grand bain était volontairement limité à 26 degrés pour des raisons d'économie. Finalement, cette mesure est tombée à l'eau.

Et pour quelques degrés de plus... Début septembre, la mairie de Paris avait refroidit l'ambiance en annonçant la baisse de la température de l'eau dans les piscines municipales. Objectif: une réduction de près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre et une autre de 10% sur les factures d'électricité de la capitale, soit une économie estimée entre 200.000 et 300.000 euros.

Le grand bain était ainsi passé de 27 à 26 degrés. Mais en cette fin octobre, la mairie a décidé de rétro-pédaler. Selon le Parisien, le thermomètre va finalement remonter et reprendre ce fameux degré en moins. Selon Jean-François Martins, adjoint chargé du sport de la maire de Paris, interrogé par nos confrères, ce sont les remarques des usagers qui ont fait mouche. "Ils nous ont fait part de conditions d'inconfort. Nous les avons entendus," précise-t-il.

Les plus petits bassins, eux, n'ont jamais été concernés. La température y est toujours comprise entre 28 et 31 degrés. Bien loin de la dizaine de degrés prévus pour les futurs bassins du bassin de la Villette, en eau naturelle, qui pourraient être inaugurés dès l'été 2017.

A noter, enfin, que pour faire baisser la facture de chauffage, la capitale a également trouvé un moyen étonnant: les égouts. La piscine Aspirant-Dunand, dans le 14e arrondissement, dispose désormais d'un bassin et de douches chauffés par des échangeurs thermiques placés dans les égouts pour offrir une baignade à 26 degrés.

Xavier Allain