Alsace: prison ferme pour une série de violentes fessées sur un petit garçon de 6 ans
 

L'Assemblée nationale doit se prononcer ce jeudi sur la proposition de loi déposée par le MoDem: l'interdiction des "violences éducatives ordinaires". Une mesure symbolique mais qui relance la vive controverse sur les châtiments corporels.

Votre opinion

Postez un commentaire