BFMTV

L'hiver 2013-2014 est un des plus doux depuis 1900

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Cette année, la France a connu un hiver particulièrement doux avec des températures régulièrement supérieures à dix degrés Celsius.

L'hiver 2013 - 2014 figure parmi les trois plus chauds en France depuis 1900 et le plus pluvieux en Bretagne depuis 1959, annonce vendredi Météo-France dans son bilan climatique provisoire.

La température moyenne de cet hiver "météorologique", c'est-à-dire décembre, janvier et février, est supérieure de 1,8°C à la normale, et la pluviométrie de 20% supérieure à la normale sur l'ensemble du pays.

Un hiver peut-être au deuxième rang ex aequo des hivers les plus doux

C'est l'hiver 1989/1990 qui détient le record de douceur avec +2°C par rapport à la normale, devant l'hiver 2006/2007 "avec un peu plus d'1,8°C", précise Christine Berne, climatologue à Météo-France.

Ce bilan provisoire a été réalisé le 27 février et le bilan définitif devrait être communiqué mardi. L'hiver 2013/2014 sera alors soit au deuxième rang ex aequo, soit troisième, précise Christine Berne.

Les précipitations ont été très disparates sur le territoire. "Très abondantes sur la façade ouest du pays et du Sud-Est, elles sont en revanche restées très déficitaires de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales ainsi que dans le Nord-Est", indique le bilan de Météo-France.

L'hiver le plus pluvieux en Bretagne depuis 1959

Selon la climatologue Christine Berne de Météo France, l'hiver 2013 a en outre été le plus pluvieux de la région Bretagne depuis plus de cinquante ans.

L'ouest de la France a en effet été touché par des tempêtes à répétition. "Les forces de vent n'ont pas présenté de caractère exceptionnel, comparé à des tempêtes historiques comme en 1999 ou en 2007", souligne la climatologue.

Quant à leur fréquence, aucune statistique précise permettant de comparaison n'était disponible. En revanche, "il y a eu 27 perturbations depuis le début janvier", indique Christine Berne. "C'est à peu près deux fois la normale".

La rédaction