Fatima Anechad, absente ce lundi à Paris à son procès pour l'assassinat de son ex-compagnon, le bijoutier Roger Bedençon, introuvable depuis 2002, a fait savoir qu'elle souhaitait s'en remettre à la justice du Maroc, dont elle est ressortissante.

Votre opinion

Postez un commentaire