BFMTV

L'éclairage des vitrines et des bureaux interdit la nuit à partir du 1er juillet

Les illuminations des façades des bâtiments seront éteintes au plus tard à 1 heure du matin, et les vitrines éclairées seulement à partir de 7 heures.

Les illuminations des façades des bâtiments seront éteintes au plus tard à 1 heure du matin, et les vitrines éclairées seulement à partir de 7 heures. - -

L’arrêté qui limite l’éclairage des vitrines et des bureaux la nuit a été publié ce mercredi au Journal officiel. A partir du 1er juillet 2013, il faudra que toutes les façades soient éteintes, au plus tard, à une heure du matin.

Avez-vous pensé, hier soir en sortant du bureau, à bien éteindre la lumière ? Bientôt, la loi va vous y obliger. Ce mercredi, le gouvernement a publié au Journal Officiel un arrêté restreignant l'éclairage des commerces et bureaux la nuit, notamment des vitrines. A partir du 1er juillet 2013, il faudra donc faire attention. A l'extérieur, « les illuminations des façades des bâtiments sont éteintes au plus tard à 1 heure » du matin et « les éclairages des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition sont éteints au plus tard à 1 heure ou une heure après la fin de l’occupation de ces locaux si celle-ci intervient plus tardivement », précise l'arrêté.
Quant aux vitrines, pas question de laisser tourner le compteur : leurs éclairages peuvent être allumés à partir de 7 heures seulement, ou une heure avant le début de l’activité si celle-ci commence plus tôt. Par ailleurs, selon ce texte, « les éclairages intérieurs de locaux à usage professionnel sont éteints une heure après la fin de l’occupation de ces locaux ».

Une dérogation pour les fêtes de Noël et certaines zones

Il sera toutefois toujours possible de voir une vitrine allumée en pleine nuit, mais seulement à quelques occasions bien spécifiques. Des dérogations pourront s'appliquer pour les périodes de fêtes, comme Noël, ou dans les zones touristiques ou d'animation culturelle permanente.
« L'un des grands objectifs, c'est un changement culturel, c'est-à-dire qu'on arrête avec le "toujours consommer plus d'énergie pour en produire plus" et qu'on soit dans une logique de sobriété énergétique », avait expliqué en novembre dernier la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho en évoquant le futur arrêté.
Depuis le 1er juillet 2012, un décret impose déjà l'extinction des enseignes lumineuses des commerçants entre 1h et 6h, mais cette obligation ne s'applique qu'aux nouvelles enseignes. Désormais, tout le monde à la même enseigne : celles qui étaient déjà en place ont jusqu'au 1er juillet 2018 pour se mettre en conformité.

Mathias Chaillot avec AFP