BFMTV

L'armée de Terre inquiète pour ses capacités opérationnelles

L'armée de Terre est inquiète pour ses capacités opérationnelles (image d'illustration)

L'armée de Terre est inquiète pour ses capacités opérationnelles (image d'illustration) - Gérard Julien-AFP

Les chefs de l'armée de Terre ont insisté mercredi sur la nécessité de recruter 11.000 soldats au cours des deux prochaines années pour pouvoir continuer à mener de front opérations extérieures et de sécurité intérieure dans de bonnes conditions.

La mobilisation de l'armée de Terre sur le territoire national depuis les attentats de janvier a "bouleversé l'équilibre entre temps d'entraînement et missions", a expliqué le commandant des Forces terrestres, le général Arnaud Sainte-Claire Deville.

"L'important, c'est de maintenir la préparation opérationnelle (entraînement) de mes hommes. C'est un de mes défis aujourd'hui", a-t-il ajouté à l'occasion d'une présentation des moyens terrestres de l'armée au camp d'entraînement de Sissonne (Aisne).

"Il est vraiment indispensable que j'obtienne les 11.000 hommes qui sont prévus (par la loi de programmation militaire révisée) de manière à ce que nous continuions à faire nos gammes", a insisté le général. Les entraînements sont "l'assurance-vie des soldats en opérations", a-t-il dit.

la rédaction avec AFP