BFMTV

Jihadistes: un Français originaire du Tarn reconnu dans une vidéo

Ces trois hommes combattant au sein de Daesh appellent, en français, les musulmans de France à se joindre aux jihadistes en Syrie, dans une vidéo. Quentin le Brun serait celui qui se trouve à gauche dans ce montage.

Ces trois hommes combattant au sein de Daesh appellent, en français, les musulmans de France à se joindre aux jihadistes en Syrie, dans une vidéo. Quentin le Brun serait celui qui se trouve à gauche dans ce montage. - BFMTV

VIDEO - Encore un Français sur une vidéo de propagande de l'Etat islamique? Les habitants d'un village du Tarn qui croient avoir reconnu le jeune homme en sont persuadés.

Un Français de 26 ans se faisant appeler Abou Ossama Al-Faranci dans une vidéo de propagande du groupe Etat islamique (EI) sur Internet, a été reconnu par des habitants d'un village du Tarn où il avait grandi, a expliqué samedi le maire de cette commune.

"Beaucoup de gens du village de Labastide-Rouairoux l'ont reconnu" sur la vidéo diffusée, a dit le nouveau maire de cette commune de 1.400 habitants, Serge Lafon, joint par téléphone. "Ils sont formels et il n'y a pas eu de démenti ni de la famille ni de qui que ce soit, alors il y a 99% de chances que ce soit lui", a ajouté l'élu, qui ne l'avait pas connu lui-même.

Issu d'une "famille sans problèmes"

Sous le titre "Le jeune Français qui en appelle au jihad est de Labastide-Rouairoux", La Dépêche du Midi avait annoncé samedi que des villageois avaient reconnu sur la vidéo "cet enfant du pays aux yeux bleus" parmi les trois jeunes appelant, en français, à "tuer des mécréants" avant de brûler leur passeport.

"Selon d'anciens instituteurs, ce garçon a été scolarisé au village", a souligné Serge Lafon. "Il était d'une famille française qui n'a jamais posé de problèmes. Les gens disent qu'il s'est converti à l'islam et qu'ils l'ont alors vu avec un Coran sous le bras et, disons, des signes extérieurs de radicalisation", a-t-il ajouté.

Marié, deux enfants, mais parti pour la Syrie

Puis le jeune homme qui se fait à présent appeler Abu Osama al-Faranci ("père d'Osama, le Français") a quitté "il y a plusieurs années" Labastide-Rouairoux, selon le maire.

La Dépêche du Midi a avancé qu'il "serait marié et aurait deux enfants mais serait parti pour la Syrie depuis Toulouse, avec d'autres, il y a un an environ".

Jeudi, une enquête avait été ouverte à Paris après la diffusion sur internet de cette nouvelle vidéo par le groupe Etat islamique. Selon une source proche du dossier, les trois jeunes hommes qui y apparaissent barbus et armés ont été identifiés. Cette source parisienne n'a pas offert plus de détails mais relève, par ailleurs que de nombreuses vidéos de ce type, dans lesquelles des Français menacent leur pays, ont été repérées ces derniers mois.

La France est, avec la Belgique, au premier rang des pays occidentaux pour le nombre de volontaires ayant rejoint l'EI, avec près de 400 jeunes Français dans les rangs de mouvements jihadistes en Syrie ou en Irak.

D. N. avec AFP