× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Une image extraite d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique.
 

Le Premier ministre Manuel Valls a évoqué lundi "le combat" qui doit être mené par la "communauté nationale et en particulier musulmane" contre "l'islamo-fascisme". Zoom sur cette expression.

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

  • La comtesse
    La comtesse     

    Valls emploie les mêmes termes que mon ex collègue ONFRAY !
    La prise de position de mon ex collègue universitaire Onfray (Traité d' athéologie - Cosmos...) contre le totalitarisme idéologique de l'internationale coranique est exemplaire et franche, notamment la Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray

    ..............................C E N S U R E..............

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire