BFMTV

Isère : deux corps d'alpinistes retrouvés dans le massif des Ecrins

-

- - -

Deux corps d'alpinistes congelés, qui pourraient être deux des trois Italiens disparus cet hiver, ont été retrouvés suspendus à une paroi dans le massif des Ecrins en Isère, a annoncé jeudi la CRS Alpes, unité de police spécialisée dans le secours en montagne.

Deux corps d'alpinistes congelés, qui pourraient être deux des trois Italiens disparus cet hiver, ont été retrouvés suspendus à une paroi dans le massif des Ecrins en Isère, a annoncé jeudi la CRS Alpes, unité de police spécialisée dans le secours en montagne.
« Ils n'ont pas encore été identifiés », a indiqué la même source, en précisant qu'aucune autre disparition n'avait été signalée dans le secteur.
Les deux corps, distants d'une cinquantaine de mètres, étaient pris dans la glace, l'un accroché à la paroi et l'autre suspendu à une corde, à environ 3 500 mètres d'altitude, sous le Dôme des Ecrins.

Les corps seront identifiés vendredi

Ils ont été découverts mercredi après-midi par une cordée d'alpinistes qui tentaient d'emprunter cette voie extrêmement difficile de 800 mètres de dénivelé, dénommée goulotte Boivin.
Cinq secouristes de la CRS Alpes ont été hélitreuillés sur place jeudi matin et ont pu redescendre les corps au hameau de La Bérarde, sur la commune de Saint-Christophe-en-Oisans.
Ramenés à Grenoble, les corps seront identifiés vendredi, a indiqué la CRS Alpes : « Ils n'avaient pas de papier dans leur sac, nous n'avons rien pour les identifier ».
Damiano Barabino, cardiologue à Gênes et alpiniste chevronné, Francesco Cantù, chef du département de cardio-chirurgie à Lecco, et Luca Gaggianese, instructeur au club alpin italien de Milan, avaient disparu fin novembre au cours d'une ascension de la Barre des Ecrins.
Les recherches, rendues très difficiles par une météo extrêmement défavorable, avaient dû être abandonnées au bout d'un peu plus d'une semaine.

La Rédaction avec AFP