BFMTV

Irma: des moyens aériens vont pouvoir atterrir à Saint-Martin

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le 7 septembre 2017.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le 7 septembre 2017. - Capture BFMTV

Le contact a été rétabli avec les deux îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ravagées par l'ouragan Irma, dans les Antilles. Désormais, les secours s'organisent depuis la Guadeloupe et la métropole, la priorité étant de fournir les habitants en eau potable.

Face à la catastrophe provoquée par l'ouragan Irman, "nos premiers efforts sont d'abord de permettre que pendant les prochaines heures, les gens puissent continuer à s'alimenter, à avoir de l'eau", a déclaré ce jeudi matin le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Des barges d'eau sont en train d'être acheminées vers les deux îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, durement touchées par l'ouragan de catégorie 5 Irma. Pour le ravitaillement des sinistrés, 100.000 rations de combat vont également être fournies pour tenir "quatre jours", a précisé le ministre. 

Les autorités tentent actuellement de "remettre en marche les différentes infrastructures". Contrairement à l'aéroport néerlandais, "l'aéroport français de Saint-Martin n'a pas été trop touché: nous allons pouvoir y faire atterrir des hélicoptères, ensuite des avions", a déclaré le ministre de l'Intérieur. "Cela va nous permettre d'acheminer un certain nombre de matériels."

Les secours vont tenter de remettre en route l'électricité, notamment grâce à des groupes électrogènes. "On va peut-être pouvoir remettre en route l'usine de désalinisation qui fournit en eau potable", a ajouté Gérard Collomb. 

"Nous avons rétabli le contact avec les deux îles"

"Les écoles ont pratiquement toutes été détruites", a annoncé le ministre de l'Intérieur. "Il reste quelques équipements (...) mais c'est vraiment une situation difficile qui nécessite une forte rapidité d'action", a martelé le ministre. "Nous avons rétabli le contact avec les deux îles", a-t-il néanmoins assuré. 

Un avion supplémentaire transportant des secours devait partir ce jeudi matin vers les zones touchées.

L'oeil du cyclone, d'environ 50 kilomètres de diamètre, est resté environ une heure et demie sur Saint-Barthélemy avant d'atteindre Saint-Martin. Les deux îles avaient été placées dans la nuit en alerte violette, avec confinement des populations.

Liv Audigane