Intrusion de Greenpeace à la centrale de Cattenom
 

Le procès des huit militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale de Cattenom (Moselle), s'est ouvert ce mardi à Thionville. Ils risquent cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Votre opinion

Postez un commentaire