BFMTV

Intempéries dans le Sud-Est: lourdement endommagé, l’hôpital de Tende doit évacuer des patients

L'hôpital local de Tende a été lourdement endommagé par les intempéries du 2 octobre. Des malades ont déjà été évacués, d'autres attendent d'être à leur tour déplacés vers les CHU de Tende et de Nice.

Dans les villages des Alpes-Maritimes touchés par les intempéries du 2 octobre, les dégâts provoqués par les crues continuent à se faire ressentir. A Tende, l'hôpital local a été en partie détruit, 71 patients ont dû être évacués en urgence vendredi dernier, en pleine tempête.

D'autres malades ont dû rester à Tende et être installés dans des salles municipales en attendant de pouvoir être transférés à leur tour vers d'autres structures. La salle des fêtes a ainsi été transformée en héliport, et des malades alités, parfois sous oxygène, souffrant de cancer ou d'affection longue durée, patientent avant d'être déplacés.

"Ils sont évacués vers les hôpitaux de Nice parce que leur état le nécessite", explique sur BFMTV Jean-Noël Ghio, ambulancier au CHU de Tende.

"Stabiliser" les patients

Au milieu du chaos, ils sont accompagnés jusqu'à l'hélicoptère de l'armée. "Pour l'instant, on évacue 60 patients, on en garde 200 ici et on réévalue tous les jours la situation. Notre objectif est de stabiliser 200 patients sur place", indique le directeur général des CHU de Nice et Tende.

Le CHU de Tende a déjà recueilli des malades évacués de l'hôpital local du village. La structure, également perturbée par les intempéries, fonctionne grâce à un groupe électrogène et au travail des sapeurs-pompiers. Deux camions sont nécessaires pour fournir 8000 litres d'eau par heure.

"On prend de l'eau dans une source du village et on arrive à pousser directement dans le réseau d'eau à l'aide de nos pompes", détaille l'adjudant Henri Gaglio, pompier volontaire.

Les raccordements à l'eau potable sont en cours pour un retour à la normale dans les prochaines 24 heures.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV