BFMTV

Var: le curé se cache dans le confessionnal pour démasquer un voleur

Depuis plus de trois ans, l'église du Pradet, dans le Var, l'argent du tronc était régulièrement volé. Las de cette situation, le prêtre a décidé de passer à l'acte.

L'habit ne fait pas le moine et encore moins dans cette affaire. Le prêtre qui officie dans l'église du Pradet, dans le Var, a troqué sa soutane pour une tenue d'inspecteur de police, le temps de quelques heures. Depuis plus de trois ans, le tronc de son église était pillée régulièrement. Il a donc décidé d'agir.

La semaine dernière, le père Hubert Blin a décidé de démasquer son voleur. Il lui vient alors l'idée de se cacher dans son confessionnal. De là, il peut observer les allers et venues dans son église. "Lorsque je ferme ma porte, il y a trois petites fenêtres et de là je vois toute mon église", explique l'homme de foi.

"Ca méritait un salaire"

Armé de patience, le prêtre voit enfin le voleur arriver. Hubert Blin l'observe. Depuis toutes ces années, son rituel était bien rodé. Il utilisait un fil auquel était accroché une plaque adhésive pour récupérer l'argent au fond du tronc. Une technique "extraordinaire, à la limite ça méritait un salaire", ironise le curé.

Bien décidé à en finir avec ces pratiques, le prêtre sort alors de sa cachette et va se lancer à la poursuite du "pilleur". Accompagné d'un autre prêtre, les deux hommes de foi le voit monter dans un bus. "Je l’ai sorti du bus, l’autobus est parti et lui s’est enfui dans une rue à côté et je l’ai poursuivi, raconte le père Horovitz. Je lui ai dit ‘écoutez maintenant on va attendre la police’ .»

"Le Seigneur avec lui"

Sur l'homme, un SDF de 67 ans, les policiers ne vont retrouver qu'un billet de cinq euros. Mais au total, ce sont 3.000 euros, provenant des dons des fidèles, qui auraient été dérobés. Le voleur a été relâché après un rappel à la loi. 

De leurs côtés, les paroissiens saluent l'initiative et le courage de leur curé. "il faut avouer depuis le temps que ça se passait, il y avait de quoi s'énerver", comprend l'un d'entre eux. Mais cette paroissienne croit avoir le fin mot de cette histoire: "il y a du courage, il avait le Seigneur avec lui".

J.C. avec Alexis Pluyette et Olivier Saint-Paul